LE MAGAZINE DE LA CAR CULTURE
Widget Image
Intersection n°30
Disponible sur notre e-shop.

Blog

Mouvements de Fond

Texte : Yan-Alexandre Damasiewicz

Les tendances du design automobile repérées aux Salons de Paris et de Los Angeles 2016.
  1. Extérieur

jaguar_i-pace_concept_12

L’affirmation de la mobilité électrique

Jaguar I-PACE, Mercedes Generation EQ et Volkswagen I.D. : trois concept cars qui affirment les ambitions des constructeurs traditionnels sur le secteur des voitures électriques (EV), bien décidés
à ne plus laisser les nouveaux entrants (qu’ils viennent de Chine ou de la Silicon Valley) défricher seuls ce marché. Avec à la clé un objectif : rappeler qu’eux aussi sont capables d’être des leaders technologiques, et que leur expérience du produit automobile (et surtout leur image de marque parfois séculaire) peut leur faire rattraper leur retard pris sur la mobilité électrique en proposant des produits plus complets et tout aussi désirables (voire plus) que ceux de leurs nouveaux rivaux.

Autodesk VRED Professional 2016 SP1

L’adieu à la calandre

La signature lumineuse comme nouvel élément d’identité de marque fait disparaître les calandres des capots des concept cars au profit d’éléments permettant même de communiquer sur l’état de la voiture par des animations et des effets de couleur. Sur la Volkswagen I.D., les optiques sont des yeux qui s’ouvrent lorsque la voiture s’éveille. Sur la Mercedes Generation EQ, des bandes lumineuses bleues redessinent les formes de la calandre. Gimmick ou solution d’avenir ? Cela reste à voir : déjà, après avoir disparu des capots dans les années 80 au nom de la simplification formelle et de la recherche aérodynamique, les calandres ont fait leur retour triomphal dans les années 2000, disproportionnées et anachroniques, symboles de la toute puissante image de marque. Alors que cet argument est peut-être le seul qu’il reste à l’industrie automobile face aux nouveaux arrivants (Tesla se passe de calandre), la grille chromée dont Raymond Loewy se moquait déjà dans les années 60 ne risque pas de disparaître.

Generation EQ, Exterieur, Studio  ; Generation EQ, exterior, studio;

La revanche du « forward cab »

Le forward cab, ou cabine avancée en français, c’est une architecture de berline où le pare-brise, et donc la planche de bord et le conducteur, sont placés le plus en avant possible afin de maximiser le volume de l’espace intérieur. Popularisée dans les années 90 par la plateforme LH du groupe Chrysler, elle se caractérise par un empattement rallongé, des porte-à-faux réduits en conséquence et un pare-brise qui débute parfois au-dessus de l’axe des roues avant. Sur une voiture classique, le moteur thermique, volumineux et généralement placé à l’avant, ainsi que les organes de transmission, définissent un «package» qui ne facilite pas la mise en place d’une telle architecture. Avec une motorisation électrique plus compacte (qui peut même être intégrée aux roues), l’absence de boîte de vitesse et la flexibilité de positionnement des batteries, l’architecture des EV est bien plus libre et offre plus de flexibilité pour l’aménagement intérieur. Ce que la Jaguar I-PACE a très bien compris avec une cabine très avancée qui rompt avec la tradition des capots interminables de la marque comme celui de l’emblématique Type E. La Volkswagen I.D. va encore plus loin en s’approchant du monovolume compact. En revanche, Mercedes rate une opportunité avec sa Generation EQ aux volumes de SUV traditionnel, plus statutaire qu’innovante.

2- Intérieur

cl16-074-009

Les sièges du Citroën CXperience Concept

Approche radicalement différente pour Citroën qui veut refaire du confort l’une de ses valeurs essentielles. Sur le CXperience Concept, les sièges enveloppants sont en tissu matelassé, pied de nez au cuir habituel des véhicules haut de gamme, et garnis de mousse assouplie à mémoire de forme.

Les Kinetic Seats de Lexus

Articulés pour autoriser les mouvements naturels du corps tels qu’ils peuvent l’être dans
le cycle de la marche, ces sièges conceptuels permettent de réduire la force centrifuge et de stabiliser les mouvements de la tête pour offrir une meilleure stabilité du regard et une conduite lexus_kinetic_seat_concept_2016_paris_motor_show_001_968d272435cff3292a5544eb7ad9e2036fb393a9plus relaxante. L’assise et le tissu sont tissés d’une fibre à base de soie synthétique composée de protéines, avec un motif en toile d’araignée qui assure une répartition optimale du poids du corps. Donc nul besoin de garniture ni de finitions supplémentaires.

 

10 janvier 2017
Brutes de Fonderie
11 janvier 2017
Design Ambitieux, Profil Bas