LE MAGAZINE DE LA CAR CULTURE
Widget Image
Intersection n°30
Disponible sur notre e-shop.

Blog

Intersection_Ford Man_selects-9370

L’Homme De l’Intérieur

Texte : Yan-Alexandre Damasiewicz ; Photo : Christopher Pugmire

Dans son centre de R&D à Palo Alto en Californie, Ford a pour la première fois associé tous ses départements sous un même toit afin de se pencher sur les problématiques de la voiture autonome, de la mobilité électrique et des nouveaux modes d’utilisation de l’automobile. Directeur Monde du design intérieur de Ford (après douze ans passés chez Peugeot), Amko Leenarts y puise l’inspiration et de nouvelles méthodes de travail pour réinventer la relation entre le conducteur, ses passagers et leur voiture. Alors qu’il est de passage en Europe pour lever le voile sur la nouvelle Fiesta, nous en avons profité pour nous entretenir avec lui sur l’avenir de l’ergonomie automobile.

Intersection : Pour la première fois dans l’histoire de l’automobile, le design intérieur, et plus particulièrement celui des Interfaces Homme-Machine (IHM), semble prendre le pas sur le style extérieur. Qu’est-ce que cela raconte sur notre relation à l’automobile ?

Amko Leenarts : Oui, le travail sur l’intérieur est devenu plus important que jamais, mais c’est l’expérience totale qui compte avant tout. Aujourd’hui, on peut ouvrir une voiture avec son téléphone, ou démarrer un pick-up Ford F-150 cinq minutes à l’avance pour lancer le chauffage, toujours depuis son téléphone, mais il ne faut pas oublier que l’on n’achète jamais une voiture pour cette unique raison. Il faut qu’elle soit belle, qu’elle reflète votre personnalité. Il y a aussi la manière dont on est perçu à son volant…

Inter : C’est souvent le premier critère d’achat. Pourtant, on passe plus de temps à l’intérieur de sa voiture…
AL : Nous disons souvent qu’on tombe amoureux d’une carrosserie, mais qu’on se marie avec un habitacle. C’est une relation plus profonde, plus émotionnelle. Et ce n’est pas facile avec un produit qui est entièrement réalisé en plastique !

Intersection_Ford Man_selects-9362

Inter : L’écran de l’IHM prend une place centrale dans les habitacles. On le voit encore sur celui de cette nouvelle Fiesta, avec une ergonomie particulièrement bien pensée. Pour autant, un smartphone sera toujours un objet plus moderne, plus riche en fonctionnalités et plus facile à utiliser. N’est-il pas paradoxal de pousser si loin le développement d’un objet condamné à être obsolète durant son cycle de vie ?

AL : Prenons un exemple concret. Quand vous tenez votre téléphone à la main, vous l’orientez constamment pour éviter les reflets parasites du soleil. L’écran d’une voiture est fixe, et aux États-Unis, où les routes sont longilignes et toutes orientées parallèlement, vous pouvez être longtemps gêné par le même reflet. Nos écrans sont donc spécifiquement conçus pour éviter ça. Nous ne pouvons pas nous permettre qu’un conducteur ait un accident parce qu’une des fonctions de la voiture n’était pas accessible à cause des reflets du soleil. Ce serait de notre faute. Ce qui arrive lorsque vous manipulez votre téléphone en conduisant, ça vous regarde…

Inter : D’accord, mais comment faire pour que le conducteur utilise, par exemple, le GPS de sa voiture plutôt que celui de son téléphone, qu’il trouvera forcément plus pratique ?

AL : Apple CarPlay et Android Auto, qui dupliquent le contenu de votre téléphone sur l’écran de la voiture, sont une manière de le faire. La taille des écrans augmente sur toutes les voitures, et quand l’expérience que nous proposerons sera meilleure que celle du téléphone, alors nous aurons gagné. Cela dit, quand je loue une voiture, je suis le premier à utiliser mon smartphone plutôt que de demander l’option GPS. En revanche, je ne sais jamais où le poser…

Inter : Oui, c’est étrange. Le smartphone est devenu l’objet le plus universel et on ne pense jamais à l’intégrer à une planche de bord. Sur la Ford GT, il y a un emplacement, mais il est hors de portée.

AL : Encore une fois, si on le met à portée de main, que vous l’utilisez et que vous avez un accident, qui sera considéré responsable ?

Retrouvez l’intégralité de Starter et de cette interview dans Intersection #30 disponible sur notre e-shop.

9 février 2017
Point De Fusion
13 février 2017
Les Italiens, La Ferrari