Intersection #34

Disponible sur notre e-shop.

Blog

Les risques du métier

Chaque jour, six millions de litres de gasoil et de paraffine transitent illégalement entre l’Iran et le Pakistan, soit deux milliards de litres par an. Le chômage, les sécheresses et le prix du carburant, plus bas qu’au Pakistan, sont les principales raisons qui poussent de nombreux jeunes de la province frontalière du Sistan- et-Baloutchistan à se lancer dans la contrebande, une activité rentable mais extrêmement dangereuse. Dans la région, plus de trois mille véhicules sont utilisés pour ce commerce illicite.

Afin de mettre un terme à ce trafic, les policiers protègent la frontière avec des moyens divers et variés qui obligent les contrebandiers à fuir avec des manœuvres risquées qui se concluent souvent par des accidents et des incendies de véhicules.

L’intégralité du sujet disponible ici

Photographie : Sadegh Souri

31 juillet 2018
Courant Alternatif
31 juillet 2018
Voiture Solaire