Intersection #34

Disponible sur notre e-shop.

Blog

Concours Agricole

CONDAMNÉ À L’ANONYMAT MÉDIATIQUE, LE « TRACTOR PULLING » FAIT TOUJOURS DES ÉMULES DANS UNE CATÉGORIE SOCIO-PROFESSIONNELLE PLUS QUE JAMAIS EN CRISE. INITIATION À LA FUREUR DES TRACTEURS

Le principe du tractor pulling est assez simple : un tracteur doit tirer une remorque lestée sur 100 mètres de piste de terre. Sur cette distance, le lest est actionné par un treuil pour venir se placer au-dessus du patin de la remorque. Le patin s’enfonçant dans la terre, le tracteur aura de plus en plus de dif cultés à progresser. Le gagnant est celui qui traînera le plus de poids le plus loin sans s’arrêter. Pendant l’ultime week-end du mois d’août au milieu d’un champ, ce dé dantesque a rassemblé de bourrus passionnés de machines agricoles affûtées pour le Championnat du Loiret. La chaleur est assommante et la playlist datée, mais qu’importe, tout le monde a fait le déplacement pour voir des hommes et des femmes en découdre. Les machines engagées sont créées de toutes pièces, bien souvent par leur pilote et quelques complices exploitants. La nesse n’est ici pas de mise et

on se délectera devant ces créations artisanales d’une rare violence. On pourra retenir le Wolverine alliant un 8 cylindres en ligne Rolls-Royce de 500 chevaux à un pont John Deere ; le Mack, capable de 1 000 chevaux grâce à son moteur de 14 litres de cylindrée muni d’un massif turbo Garrett ; ou encore cette improbable Nissan Gloria Cima V6 importée du Japon et munie d’un pont de tracteur Ford d’après-guerre. De la récupération et de l’artisanat : on court ici à moindre frais. Et si certains verront dans ces remorques lestées traînées dans la terreur une allégorie du poids psychologique et nancier qui pèse aujourd’hui sur les exploitants agricoles, on remarquera vite que l’on a simplement affaire à un hobby mécanique unique, un exutoire du week- end pour des personnes pas forcément af liées à la FNSEA.

Par Max Rosenfeld

L’intégralité de l’Interview dans le numéro 32

4 janvier 2018
Jeunesse Dorée
5 janvier 2018
L’hypercar accomplie