Intersection #38 – Shop Now

 

Blog

Pyromane Professionnelle

Sortez vos extincteurs et planquez vos voitures, l’artiste Polonaise Ada Zielinska met le feu à l’automobile.

Intersection : Comment vous êtes- vous mise à brûler des voitures ? Ada Zielinska : Quand je suis partie de chez mes parents à l’âge de 23 ans, j’ai photographié l’une de mes premières voitures brûlées et j’ai demandé de l’aide à mon père. Je n’avais jamais fait ça avant, mais il n’était pas surpris ! J’ai découvert plus tard qu’il avait été pompier dans les années 70. Par la suite, il m’a toujours aidée avec mes photos de destruction automobile. Mon thérapeute m’a expliqué que c’est une façon de rester sa fille après avoir quitté le foyer familial. D’un côté, j’étais une artiste à l’œuvre, mais de l’autre, j’avais toujours besoin de mon père.

Inter : Que représentent les voitures pour vous ?
AZ : Je cite souvent Roland Barthes, quand il dit qu’une automobile est « une grande création d’époque, conçue passionnément par des artistes inconnus, consommée dans son image, sinon dans son usage, par un peuple entier qui s’approprie en elle un objet parfaitement magique ». J’ai commencé par photographier des voitures magnifiques, magiques, puis il y a eu ce moment où j’ai déménagé : j’ai alors ressenti le besoin urgent de détruire l’objet, de le réduire en morceaux, de voir comment il brûlait, comment il s’écrasait, comment il coulait. Je pense
que c’est le moment où je suis devenue une sorte de pyromane. Je suis tombée amoureuse du feu. C’est quelque chose qui me calme. (L’intégralité de l’interview est à découvrir dans le numéro 37)

6 février 2019
Dans la boule de cristal
8 février 2019
Soliste